De astazi, emisiunea “Adevaruri tulburatoare”, poate fi vizionata in toata tara si pe UPC Digital

Categories ArticolePosted on

De astazi, emisiunea “Adevaruri tulburatoare” pe care o realizez in fiecare vineri de la ora 22:00, pe Nasul Tv (in reluare sambata de la ora 18:00 si duminica de la ora 12:00), poate fi vizionata in toata tara si pe UPC Digital, la pozitia 407. Sunt motive sa cred ca in curand se va intra si pe RDS-RCS. Oricum, este un pas mare inainte, postul tv acoperind acum peste 50% din piata de cablu din Romania.

Va rog sa ii informati pe toti prietenii vostri inetresati de subiect ca, de astazi, emisiunea “Adevaruri tulburatoare” poate fi receptionata si pe UPC Digital in toata tara. Ea mai poate fi receptinata si in urmatoarele retele de cablu:
–          Dolce – poziția 260
–          UPC digital – poziția 407
–          INES
–          AKTA
–          NEXTGEN
–          HELAS – satelit

Si pe internet, la adresa:
http://live.nasul.tv/

O parte dintre emisiunile realizate pana acum le puteti viziona pe internet la adresa:
http://adevaruldespredaci.ro/category/emisiuni-tv/

Daniel Roxin

6 comments

  1. sant un cercetator privat care fara sa vrea si fara sa stie unde il vor duce descoperirile sale a ajuns sa descopere marea minciuna istorica despre daci. iata noi probe despre dacii care au plecat sa populeze lumea.
    http://extraterestriiprintrenoi.wordpress.com/2012/07/01/asezarile-rupestre-romanesti-v-dacii-si-etruscii/
    http://extraterestriiprintrenoi.wordpress.com/2012/07/01/asezarile-rupestre-romanesti-iv-muntii-buzaului/
    http://extraterestriiprintrenoi.wordpress.com/2012/07/21/dacii-si-peruani/
    si pentru ca locuiesc in italia, iata si articolele in italiana.
    http://alienifranoi.wordpress.com/category/romania-misteriosa/

  2. Ceea ce trebuia sa se intample in sfarsit s-a intamplat!
    Multumesc si mult succes in raspandirea informatiilor atat de de necesare in aceste zile ale trezirii noastre spirituale!

  3. Torma Zsófia, déjà dans les années 1800 [archéologue, paléontologue et anthropologue hongroise (1832 –1899)], a trouvé près de Tordos (maintenant Turdas en Roumanie) un grand nombre de céramiques décorées avec des signes semblables à ceux des poteries sumériennes et de Troie.[1] L’Académie hongroise des sciences n’a pas reconnu cette découverte, mais des historiens contemporains étrangers, des chercheurs des Sumériens ont accepté ses conclusions et acclamé son travail. En 1961, N. Vlassa, un archéologue roumain, a excavé un règlement à Tatárlaka (maintenant Tartarie, en Roumanie), à 18-20 kilomètres de Tordos et, sur le niveau le plus bas, a trouvé 26 idoles d’argile brûlée et trois amulettes dont l’écriture est clairement visible. Cette écriture ressemble étroitement à l’écriture préhistorique de Jamdet Nasr.[2]

    En 1965, Adam Falkenstein, un archéologue allemand, a déclaré que l’art d’écrire a été développé à Tatárlaka sous l’influence sumérienne. Au même moment, MS capot a déclaré que les amulettes de Tartarie n’ont aucun lien avec l’écriture. Il a déclaré que des marchands sumériens avaient amené ces amulettes avec eux et que les gens de Tatárlaka n’avaient fait que de les copier sans aucune connaissance ou compréhension. Cela induit que les gens de Tatárlaka n’ont jamais su la signification du texte, bien qu’ils utilisaient des amulettes pour leurs cérémonies religieuses. Les historiens donnent en général très peu de crédibilité à la théorie que le peuple sumérien aurait pu émigré hors du bassin des Carpates et aurait pu prendre avec lui les connaissances susmentionnées, la religion et le folklore vers la Mésopotamie. Les majorités des historiens sont d’avis que la civilisation progresse du sud au nord et, quand le dernier âge glaciaire se retira, les territoires devenus libres de glace ont été progressivement peuplée. L’annonce de Boris Perlov que les amulettes de Tartarie étaient faites d’argile locale a fait exploser cette opinion. Il a dit que les signes sur les amulettes étaient les restes d’un système d’écriture très répandue. Son analyse au C-14 les a placé à 5000 avant J.-C ou approximativement 1000 ans plus vieux que les trouvailles d’Al Ubaid et 2000 ans plus ancien que la céramique minoenne.

  4. felicitari domnului daniel roxin.sint mai mult de 20 de ani de cind am dezbatut aceasta idee cu niste prieteni.imi parea rau ca numai noi vorbeam pe atunci despre asta si consideram ca totusi nu e adevarat,de moment ce profesorii ne spuneam altceva.va rog mult continuati .pentru ca exista motive foarte serioase pt.care sa ascuns si sa denaturat intentionat identitatea tarii noastre.

Lasă un răspuns

Adresa ta de email nu va fi publicată. Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *